Comment NEUROTECH a réussi à faire évoluer son engagement RSE ?

Après plusieurs années d’engagement sociétal auprès de ses parties prenantes, NEUROTECH, société de services et d’ingénierie informatique basée à Dakar, a voulu donner une nouvelle orientation à sa démarche RSE. We Care a conçu et déployé pour elle une feuille de route sur-mesure, alliant mise en place d’un processus de reporting extra-financier, déploiement de plans d’actions RSE (formation aux droits de l’Homme, politique environnementale, évaluation de fournisseurs et sous-traitants etc.) et publication de rapports répondant aux normes internationales ; pour faire de NEUROTECH l’une des seules entreprises en Afrique de l’Ouest à atteindre le niveau GC Avancé du Pacte mondial des Nations Unies. 

Une entreprise engagée…

Sous l’impulsion d’Abdoulaye MBAYE, son PDG, NEUROTECH s’est engagé très tôt dans le développement durable et apparaît aujourd’hui comme pionnier de la Responsabilité Sociétale (RSE) au Sénégal. Depuis 2012, l’entreprise a matérialisé son engagement pour un développement durable en signant le Pacte Mondial des Nations Unies, la plus large initiative mondiale dans le domaine avec plus de 12000 participants à travers le monde. Cet engagement a défini ses priorités en matière de responsabilité sociétale : les droits de l’Homme, les normes internationales du travail, l’environnement, la lutte contre la corruption et l’éducation. Dans ce cadre, NEUROTECH publie chaque année une Communication sur le Progrès (COP) de niveau GC Active, rapport qui reprend ses avancées vis-à-vis des engagements pris. 

Mais une stratégie RSE qui s’essouffle

Si NEUROTECH communique sur son engagement RSE (site web et publication annuelle des COP), l’entrée au capital d’un groupe d’impact investing a mis en exergue le besoin d’évaluation après plusieurs années de pratique. Peu d’indicateurs sont suivis, ce qui rend difficile le pilotage de la démarche RSE mise en place. En interne, les collaborateurs sont demandeurs de projets toujours plus fédérateurs. De plus, l’entreprise a inscrit la RSE comme axe majeur de sa stratégie globale à horizon 2020, plaçant ainsi les enjeux sociaux, environnementaux et sociétaux au cœur du processus de prise de décisions. Pour Abdoulaye MBAYE, il est temps de donner une nouvelle orientation à la RSE chez NEUROTECH : « Notre rencontre avec le cabinet We Care est arrivée au moment où nous avions besoin de structurer et de mieux formaliser notre engagement ».Pour objectifs :

·     Mettre à niveau la démarche RSE déjà mise en place par l’entreprise en capitalisant sur son adhésion au Pacte Mondial des Nations Unies et en passant du niveau GC Active au niveau GC Avancé du Pacte Mondial.

·     Enrichir les communications de l’entreprise pour plus de transparence en mettant en place des indicateurs de performance économiques, sociaux, environnementaux et sociétaux.

·     Gagner en reconnaissance et crédibilité en utilisant les lignes directrices du Global Reporting Initiative (GRI G4).

La solution : feuille de route, reporting et communication adaptée

En effectuant le diagnostic RSEen ligne proposé par We Care, NEUROTECH a pu d’abord évaluer sa démarche et les actions déjà mises en place. Pour son PDG, il est important de maintenir les engagements qui ont portés la démarche RSE de NEUROTECH depuis ses débuts. Dès lors, l’approche retenue est la suivante : préparer une feuille de route vers l’atteinte du niveau GC Avancé du Pacte Mondial des Nations Unies ; qui requiert le respect des exigences du niveau GC Active plus 21 critères supplémentaires. En prenant en compte les contraintes de temps (date fixe de publication des COP) et les défis organisationnels, We Care a conçu pour NEUROTECH une méthodologie sur-mesure :

·     Mise en place d’indicateurs sociaux, environnementaux et sociétaux pour l’année 2016 ;

·     Publication du rapport RSE / COP 2016 de niveau GC Active ;

·     Élaboration et déploiement du plan d’actions pour l’atteinte du niveau GC Avancé ;

·     Mise en place d’indicateurs de performance RSE supplémentaires pour l’année 2017, basé sur les recommandations des lignes directrices du GRI (G4) ;

·     Vérification externe du rapport RSE / COP 2017 par un panel de parties prenantes ;

·     Publication du rapport RSE / COP 2017 de niveau GC Avancé.

Transparence et leadership, nouveaux maître-mots de la RSE chez NEUROTECH

Déployée sur douze mois, la méthodologie mise au point par We Carea permis à NEUROTECH de répondre à deux principaux enjeux : la mise en conformité RSE grâce à l’appui technique de We Care ; et la montée en compétence des équipes de NEUROTECH par l’accompagnement et la formation. Aujourd’hui, NEUROTECH a confirmé sa position de leader en matière de RSE dans la sous-région en devenant la première entreprise sénégalaise à atteindre le niveau GC Avancé ; seules 7 autres entreprises ouest-africaines (3 au Ghana, 3 au Nigéria et 1 au Cap-Vert) ont atteint ce niveau d’engagement et de transparence en 2017. Une belle réussite selon Abdoulaye MBAYE : « Notre engagement citoyen fait partie des valeurs de NEUROTECH ; il est décliné dans notre vision et tout au long des axes de notre stratégie. Ainsi, grâce à l'accompagnement de WE CARE, nous avons naturellement intégré les 17 principes des ODD sans trop de difficultés dans nos opérations quotidiennes. Grâce à eux nous avons pu finaliser notre adhésion au Niveau Advanced Global Compact des Nations Unies. Nous avons eu un plaisir énorme à travailler avec Aichatou et son équipe. Nous avons fortement apprécié le respect des engagements pris, l'écoute, la compétence, la maîtrise des différents sujets et leur méthodologie. Nous avons décidé de maintenir cette collaboration et de les solliciter chaque année pour la revue de notre COP. WELL DONE Aïchatou ».

Aujourd’hui, le processus de reporting RSE est structuré, documenté et basé sur les plus hauts standards internationaux ; avec des indicateurs fiables et adaptés aux préoccupations de l’entreprise. On a également assisté à une montée en compétence des contributeurs et chargés de la RSE dans l’entreprise, notamment avec l’automatisation des contrôles de cohérence. NEUROTECH a maintenant déployé des procédures relatives aux droits de l’Homme et à la protection de l’environnement non seulement en interne mais aussi dans les contrats avec ses sous-traitants et fournisseurs ; créant ainsi une chaîne de valeur mobilisée autour de valeurs communes relatives à la RSE. La prise en compte des préoccupations des parties prenantes est essentielle à l’amélioration continue de la démarche RSE de l’entreprise ; et leur avis est pris en compte à travers l’évaluation de la RSE de NEUROTECH par un panel composé de parties prenantes internes et externes. 

Vous vous trouvez dans une situation similaire à celle de NEUROTECH ? Vous aussi, faites appel à We Carepour donner du sens à votre engagement sociétal et faire évoluer votre RSE. Contactez-nous !

A propos de NEUROTECH

NEUROTECH est une SSII basée à Dakar, intégrateur incontournable dans les domaines des infrastructures physiques, systèmes et applicatives. En activité depuis une quinzaine d’année, l’entreprise est reconnue comme une réussite sénégalaise qui place le capital humain au cœur de l’activité. 

Aichatou Ndiaye Diallo

We Care - Sustainability Consulting, 81 Boulevard de la République, Dakar, Dakar, Senegal

Aïchatou Ndiaye Diallo est experte en Développement Durable et Responsabilité Sociétale. Passionnée par les problématiques de développement et persuadée du rôle décisif des entreprises et du secteur public dans la résolution de ces problématiques, elle a créé en 2015 le cabinet We Care. Forte d’une solide expérience en cabinet de conseil de renommée internationale et dans le secteur bancaire, Aïchatou a une connaissance approfondie des enjeux sociétaux auxquels les organisations sont confrontées. Elle a conseillé des grands groupes de tous secteurs d’activité en Afrique (Maroc, Nigéria, Burkina Faso, etc.), en Europe (France, Norvège, Suède, Danemark, Allemagne, Italie, Roumanie, etc.), en Asie (Chine, Taïwan, etc.) et en Amérique latine (Argentine, Brésil, etc.). Aïchatou est ingénieur diplômée de l’école des Mines de Douai et de HEC Paris.